511

« La devise des Templiers – brève histoire et significations »

 

« NON NOBIS DOMINE, NON NOBIS, SED NOMINI TUO DA GLORIAM! »

« Voici la bien connue devise et prière des «  Pauvres soldats du Christ et du Temple de Salomon » de Jérusalem, en bref, des Chevaliers Templiers. La devise fut adoptée aux débuts de l’existence de l’Ordre des Templiers, au XIIe siècle et reprise par toutes les ordres qui se sont proclamés dessuccesseurs des traditions templières.

Mais qu’est-ce qu‘elle signifie cette expression utilisée en latin et comment est-il arrivé que les templiers médiévaux l’adoptent pour devise et croyance?

L’expression ci-dessus n’est pas une expression inventée par les Chevaliers Templiers, mais elle représente le Psaume 113, v9, avec la suivante formulation complète: «Non point à nous, ô, Eternel! non point à nous, mais à ton Nom donne gloire pour l’amour de Ta miséricorde et de Ta vérité.[1] » De la première interprétation de ce Psaume et jusqu’à son adoptioncomme devise des chevaliers – moines chrétiens,  ont passé 2000 mille ans et le choix de cette devise ne fut pas fait au hasard, mais naturellement, dans le cadre d’une évolution spirituelle comme prédestinée pour les téméraires soldats de la chrétienté.

Tout d’abord, voyons ce quec’est le Psaume. Le Psaume est une prière d’humilité, derepentir ou une louangeà Dieu,présenté sous la forme dans laquelle il est écrit dans le Livre des Chants-Le Psautier. Les Psaumes, pris de la religion juive, sont les plus anciennes prièresou hymnes religieux chrétiens.

Les Psaumes, 151 en total, sont groupés en cinq sections, comme ils apparaissent dans le livre hébreu Torah, classification faiteselonleur contenu: louange, pénitence, chagrin, tristesse. Par conséquent, Le Psautier fut aussi nommé  le Livre de l’Ȃme[2].

« Psaumes » en hébreu signifie le Livre des Louanges, parce qu’ils louent le travail du Seigneur et Son soin envers tous les êtres. Les auteurs des Psaumesont étéles grands savants des temps anciens, desvrais initiés dans les sciences spirituelles, y compris la religion: David, Salomon, Éthane,  Moïse, Ézéchias, etc. Le roi David a écrit plus de 70 Psaumes, Salomon a écrit 18 Psaumes, parmi lesquels, apparemment,le Psaume 113. Aux grands prêtres juifs ne leur resta pas d’autre chose à faire que de consigner etde regrouperLes Psaumes, le dernier groupe, le Ve,étant appelé LA PERFECTION ET L’ÉLOGE DE LA PAROLE DE DIEU. De cette section, fait partie le Psaume 113:9 avec la formulation ci-dessus montrée: « Non point à nous, ô, Eternel, non point à nous, mais à ton Nom donne gloire pour l’amour de Ta miséricorde et de Ta vérité. «

Donc, Le Psaume 113:9 souligne le fait que la Gloire de Dieu est si grande que non seulement les humains chantent des louanges, mais aussi la mer, les montagnes, la terre et la rivière Jordan. Et cette grande Gloire doit toujours être louée, diteet chantée parce qu’à travers elle se manifeste l’œuvre du Seigneur. Pour les Juifs, le Psaume aune signification particulière, à travers celui-ciils se rappellent que Dieu les a sauvés de l’Égypte en enseignant à Moïsequoi faire afin de les libérer de l’esclavage.

La religion chrétienne a pris Le Psautier des Juifs et a introduit les Psaumes dans tous les services religieux, selon des critères et des moments bien choisis.

Le Psaume 113, par exemple, est chantépendant La Semaine Sainte laquelle  précède les Pâques.

Et pas seulement alors. Tant les anciens juifs que les prêtres et les moines chrétiens chantaient ce Psaume, chaque fois qu’ilarrivait quelque chose de miraculeux, d’inhabituel ou quand ils obtenaient un grand succès dans leur travail. Ils le voyaient comme une louange apportée au Seigneur pour Sa Grandeur et Sa Bonté en comparaison avec les demandes et la petitesse de l’homme. Dans le même temps, les chrétiens remercient Dieu parce que Son Fils a prisles péchés de l’humanité et qu’il est ressuscité le troisième jour après Sa crucifixion.

Plus tard, Le Psaume a été dit et chanté en tant que  prière de remerciement par les chrétiens, quand ils obtenaient la victoire dans les batailles qu’ils portaient souvent, tant dans les royaumes chrétiens, que contre ceux des autres religions. On croyait que la victoire pourrait être obtenue uniquement par la Volonté du Seigneur et ainsi, on Lui apportaitdes chants de  gloire. On apprend de différentes sources documentaires, que Le Psaume 113 était fréquemment chanté par les aumôniers qui accompagnaient les armées chrétiennes dans la première croisade, ainsi que la prière comme nous la savons, « Non nobisDomine, non nobis, sednominiTuo da Gloriam! » est devenue bien connue et chantée par les soldats croisés. Ou, mieux dit, à partir de ce moment-là, cette prièreavait commencé à être fréquemment utilisée comme une forme de remerciement pour toute victoire, grande ou petite.

L’un des moments importants de la première croisade, quand les croisés ont remerciéDieuen disant le Psaume  113:9, fut la bataillede la Citadelle d’Antioche. Étant en infériorité numérique, après avoir conquis la forteresse, en juin 1098, les armées de croisés devaient repousser une contre-attaque de l’armée musulmane. Mobilisés par la nouvelleselon laquelle, dans l’Église du Châteauon a trouvé la Sainte Lance

(la Lance de Longin), les croisés ont vaincu les musulmans. La victoire des croisés fit que le Psaumesoit considéré une prière très puissante qui apportait le triomphe pour les chrétiens et après la conquête de Jérusalem, en août 1099,ilest devenu une devise pour la nouvelle confrérie des Chevaliers de« l’Ordre du Saint Sépulcre ». Les Templiers ont adopté cette devise parce que cinq des neuf fondateurs étaient, selon certaines données, des Chevaliers du Saint-Sépulcre. Lesloganfut acceptéaussi par Saint Bernard de Clairvaux, qui pensait, dans son travail, que les seuls vrais chevaliers sont les membres des ordres militaires religieux. Voilà pourquoi la devise fut l’une des plus connues, avec des significations et des effets des plus profonds.

Vers la fin de la féodalité, après la dissolution officielle de l’ordre, onretrouvecette devise sur de nombreuses constructions en Angleterre et en Écosse, fait qui indique la continuité de son existence et la manifestation de l’esprit des Templiers.

Mais quelle est la signification de cette devise? Nous croyons, tout d’abord, qu’en adoptant ce Psaume comme devise, les Templiers ont exprimé leur croyance: « Je crois en Dieu, je lui donne ma vie et je lutte dans Son Nom et pour Sa Gloire! ». Ils ont déclaré leur foi chrétienne et l’obéissance envers Dieu.

Compte tenu du fait que Le Psaume aurait été créé par Salomon ou David, selon plusieurs chercheurs, un autre sens serait celui de la continuité de l’œuvre spirituelle des deux rois. La recherche de la Lumière et de la Vérité de Dieu. Le Roi David a reçu le message du Seigneur pour la construction du Temple, et son fils, le roi Salomon, l’a appliqué, en élevant le magnifique Temple, qui combine les deux côtés : le matériel et le spirituel. La prière pour la glorification du Seigneur renforce l’espritdu  combattant, du templierqui renaît dans le Temple de Salomon comme un noble chevalier du Christ. Lui, le combattant, défend la foi chrétienne non seulement sur le champ de bataille mais aussi spirituellement, en commençant par sa propre élévation spirituelle.

On peut considérer qu’une autre signification importante  de la devise tirée des Psaumes serait aussi celle de mobilisation religieuse, morale et spirituelle des chevaliers avant les actions militaires, pour vaincre les ennemis. L’état d’âme de tout combattant a été et est toujours l’arme la plus importante de tout soldat dans la bataille, arme qui assure la victoire, et la prière avait précisément le rôle de mobilisation dans la bataille.

Un autre aspect intéressant est la manière d’exprimer les prières. Les  Psaumes et généralement, les prières chrétiennes, étaientdits comme des poésiesavec de la rime, des poèmes sans rime ou des chansons. En fait, plus d’un tiers de ces prières étaient chantées, parfois accompagnées d’instruments rudimentaires, d’époque. Il ya une grande différence entre la chanson et le chant. Le chant, très mélodieux, contient dans son texte des paraboles ou postulatsavec beaucoup de sagesse. La notion même de Chantsignifie « illumination » ou « sagesse », ce qui explique pourquoi on a nommé les Psaumes, des Chants[3].

Cet aspect n’a pas échappé à l’attention des grands compositeurs qui ont créé la musique de différents  Psaumes. Les Psaumes, comme œuvre musicale, ont une harmonie tout à fait spéciale par le grandbagagespirituelet la musicalité spécifique aux prières religieuses.

Le Psaume 113:9 est unchant, tout comme les autres prières du Psautier, avec une ligne mélodique incomparable.

Récitée, écrite ou chantée, la devise des Templiers a été et sera une expression pleine de sens, de sagesse, qui a transcendé le temps et les époques, grâce peut-ȇtreà son symbolisme complexe. »

 

Michael Riche Villmont

Copyright©2015 appartient à l’auteur Michaël  Riche-Villmont

 

[1] CatholicEncyclopedia, Psalms

 

[2] Lea Mazor,2011,  » Le livre des Psaumes« , Berlin

 

[3] Oxford Dictionary of the Judaic religion, Oxford University Press

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *